mardi 17 mai 2016

[Point lecture] Bilan de ma participation au weekend à 1000


Je prends enfin un peu de temps pour vous faire le point sur mes dernières lectures et plus précisément sur ma participation au weekend à 1000 :)

Si vous ne connaissez pas le challenge je vous invite à aller voir le blog de l'organisatrice Lilibouquine par ici.

Je n'avais pas fait de billet de participation car j'ai pris ma décision un peu au dernier moment et je n'avais pas fait de pal particulière.

Bon, je n'ai pas lu 1000 pages mais un peu plus de 700 c'est plutôt pas mal considérant le fait que le samedi je n'ai que très peu lu car j'avais d'autres priorités (faites des enfants qu'ils disaient :p).
J'ai commencé le challenge vendredi soir en terminant ma lecture en cours qui était Hollow city le tome 2 de Miss Pérégrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs (100 pages).

J'ai bien aimé cette suite qui, comme pour le 1er tome, est agrémentée de photos qui m'ont permis de m'immerger un peu plus dans le récit. Ce tome est encore plus passionnant que le 1er (c'est préférable pour un tome 2 me direz-vous), on en apprends de plus en plus sur l'origine des enfants particuliers et la fin m'a donné envie de lire le tome 3 dès que j'en aurais l'occasion.

J'ai ensuite opté pour Animale de Victor Dixen (437 pages) qui est le roman qu'Aurélie m'avait choisi ce mois-ci pour notre challenge "Le livre du choixpeau magique" (billet sur ce challenge par ici).


J'ai trouvé la première partie de ce roman un peu lente mais cela vient sûrement du fait que lorsque j'ai commencé ma lecture le samedi, je n'ai pu lire que de manière très hachée car, comme je le disais plus haut, mon temps de lecture était limité ce jour-la. Par contre, j'ai beaucoup aimé le côté historique du roman au delà du conte et la seconde moitié de l'histoire de Blonde m'a plus plu avec l'alternance de points de vue et l'action plus présente. Globalement, cette adaptation du conte "Boucle d'or et les trois ours" m'a beaucoup plu, pourtant c'est, on peut le dire, sombre et triste (pas à 100% hein). Comme pour Hollow city je lirais donc volontiers la suite dès que j'en aurais l'occasion.

Après j'ai eu envie d'un roman plutôt court et d'un univers différent, j'ai trouvé exactement celui qu'il me fallait avec le 1er tome d'une série de Cécile Duquenne, Les Nécrophiles anonymes : quadruple assassinats dans la rue de la morgue

J'ai trouvé cette histoire très amusante et ce fut un moment de lecture sympa mais je préfère tout de même Les Foulards rouges de la même auteure.
Certes il ne faut pas comparer les 2 séries qui ont des univers qui n'ont strictement rien à voir mais la seconde me passionne bien plus. Je ne me précipiterais donc pas sur la suite des Nécrophiles anonymes mais je la lirais probablement un jour.

Sur les dernières minutes du challenge (oui oui j'ai grapiller 20 pages sur les 15 dernières minute avant la fin dimanche minuit lol), comme je ne dormais toujours pas je me suis lancée dans la lecture du nouveau roman de Cassandra O'Donnell, Les aventures improbables de Julie Dumont et dès les premières pages je me suis éclatée. Je suis encore plongée dans ce roman aujourd'hui et j'adore, il porte vraiment bien son titre !

Au final, j'ai lu 742/1000 pages c'est pas trop mal :)

Et vous, vous avez participé ou auriez bien voulu (ou pas du tout) ?

vendredi 13 mai 2016

Le livre du Choixpeau Magique (Mai 2016)


Avec ma copine Aurélie (http://leslecturesdaurelie.blogspot.fr/) on a décidé de se lancer dans un challenge mensuel assez simple, tous les mois on se sélectionne mutuellement un livre de notre pal et bien sûr l'idée c'est de le lire au cours de ce mois.

Le mois dernier nous avions lu en commun La 5ème Vague de Rick Yancey et j'ai passé un bon moment avec cette lecture. Par contre, j'ai trouvé certains passages un peu longuet, notamment ceux avec Cassie et Evan et, même pour de la SF jeunesse, j'ai pas trouvé très crédibles un truc dans l'histoire dont je ne peux pas parler sinon spoiler, ce serait dommage. Malgré cela, la fin m'a donné envie de lire la suite et ce sera peut être encore une lecture commune car Aurélie aussi souhaite la lire.


Ce mois-ci Aurélie m'a choisi Animale de Victor Dixen que j'ai obtenu il y a un certain temps grâce à un troc et qui est une édition non corrigée par contre. J'ai hâte de me plonger dans cette adaptation de Boucle d'or.


Et si le conte le plus innocent dissimulait l'histoire d'amour la plus terrifiante ?
1832. Blonde, dix-sept ans, orpheline, vit depuis toujours dans un couvent, entourée de mystères. Pourquoi les soeurs l'obligent-elles à couvrir ses cheveux d'or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes noires ? Qui sont ses parents et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ?
Blonde est différente et rêve de se mettre en quête de vérité. Alors qu'elle s'enfuit du couvent pour remonter le fil du passé, elle se découvre un côté obscure, une part animale : il y a au coeur de son histoire un terrible secret.

Pour ma part, je lui ai sélectionné Jeu de patience de Jennifer L. Armentrout et je suis curieuse de connaitre son avis sur ce roman qui me tente bien depuis un bail.

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir...
Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?


Rendez-vous le mois prochain !

mercredi 11 mai 2016

[Chronique] Le roman le plus nul du monde

Le roman le plus nul du monde de Stéphane Heska
Editions Seconde chance
Humoristique, SF
Ebook


Synopsis :
Lorsque Cinderella Playbook, jeune et naïve étudiante en sociologie nucléaire, interviewe le charismatique et richissime Robert Brocode, elle est loin de s’imaginer que cette première rencontre maladroite l’emmènera à la découverte de son moi profond, dans des jeux érotiques toujours plus inten...

Non, en fait, c’est l’histoire de Passe-Nulle-Part, un nain- nimateur de supermarché fauché qui découvre un paquet de Chocapic tridimensionnel aux étranges pouvoirs.
Tout ceci va tout de même l’emmener très loin, non pas dans une chambre rouge où un milliardaire pervers lui introduira des objets dans le rectum (quoique), mais dans une quête totalement folle où se jouera le sort du monde libre face aux puissances du mal.
Il y aura aussi des nazis, un pirate, une rivière de bonbons, des dinosaures, une DeLorean, des explosions, des Stormtroopers, des trahisons, des Elfes, des câlins, des Schtroumpfs, des courses-poursuites, des parties de balle aux prisonniers et surtout... Chuck Norris.

Mon avis

Tout d'abord, je remercie Isabelle des Editions Seconde Chance et Stéphane Heska pour m'avoir donner l'occasion de découvrir ce nouveau roman.

J'avais déjà découvert et vraiment apprécié le style de Stéphane Heska avec Un monde idéal où c'est la fin et Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir du coup j'avais très envie de voir ce que donne celui-la.

Je ne sais pas par où commencer avec ce roman tellement il est fou. Rien qu'avec le titre on se demande où va nous mener Stéphane Heska. Bien sur quand on lit le synopsis on a déjà un bon aperçu de ce qui nous attends mais j'ai quand même halluciné plus d'une fois, dans le bon sens, devant les délires de l'auteur (je n'ai jamais autant surligné de passages dans un livre, il y a tellement de citations que j'ai envie de partager).

Donc oui, comme on peut le lire dans le synopsis c'est bien une histoire avec comme héros principal un nain appelé Passe-Nulle-Part, qui travaille dans un supermarché comme animateur et qui va découvrir une boite de céréales Chocapic très spéciale. Il se retrouve dans une aventure totalement dingue où il va devoir sauver le monde. Oui je sais ça a l'air particulier résumé comme ça et ça l'est, c'est du Heska quoi, soit on aime soit on déteste et personnellement jusqu'ici j'accroche beaucoup à son style et son humour.

Comme le dit l'auteur lui-même, ce roman c'est un ovni sorti de son esprit malade, je me suis demandé tout le long de ma lecture s'il n'était pas bourré ou sous ecstasy quand il a écrit cette histoire et ce qui encore plus dingue c'est que je me suis éclatée en la lisant. C'est léger, complètement délirant, bourré d'humour noir, de jeux de mots plus ou moins subtils et de références à tout un tas de séries, films et jeux vidéos connus. On a droit, dans le désordre et c'est une liste non exhaustive bien sûr, à une vrai fausse Lara Croft, un certain Jack pirate de son état, des nazis, la mascotte Chocapic, Marty McFly, des elfes tout droit sorti du Seigneur des anneaux, des allusions à Star wars, et y'a même Chuck Norris (et c'est pas fini !). Par contre, j'avoue que parfois je me suis un peu perdue dans l'histoire avec tous les flashbacks mais je finissais toujours par m'y retrouver. En fait, Stéphane Heska arrive avec toute cette pagaille à nous sortir une histoire qui tient la route et je trouve ça génial, je me suis régalée.

Bref, ce roman est un condensé de folie ! J'ai ri tout le long et ça fait un bien fou ! Si vous recherchez une lecture vraiment sans prise de tête avec lequel vous détendre, que vous aimez les histoire totalement loufoque et que l'humour noir ne vous rebute pas, foncez sur Le roman le plus nul du monde vous ne devriez pas le regretter !